Dans cette section, vous trouverez des données se rapportant à la performance de TMNA dans le domaine de l’environnement.


QUALITÉ DE L’AIR

POLLUANTS DE RÉFÉRENCE DANS LES ÉMISSIONS D’ÉCHAPPEMENT

Les hydrocarbures, les oxydes d’azote (NOx) et le monoxyde de carbone – tous des sous-produits de la combustion de carburant – sont liés à divers problèmes de qualité de l’air, comme la formation de smog, ainsi qu’à divers effets sur la santé humaine. Limiter les polluants de référence dans les émissions d’échappement de nos véhicules aide à réduire certains des impacts environnementaux de l’automobile.

Aux États-Unis, l’Environmental Protection Agency (EPA) et l’État de Californie ont mis sur pied des programmes de certification visant à classer les véhicules en différentes catégories, selon leurs émissions d’échappement. Environnement et Changement climatique Canada a publié un règlement aligné sur le règlement américain final (Tier 3).

Bien que les règlements de l’EPA (Tier 3) et de la Californie (Low Emission Vehicle III – LEV III) aient une nomenclature différente pour catégoriser les émissions des véhicules, les cotes Bin comprennent les mêmes groupes d’émissions des véhicules. Pour l’année-modèle 2020, les règlements Tier 3 de l’EPA et LEV III de la Californie exigeaient que le parc automobile d’un fabricant satisfasse, en moyenne, les normes d’émissions suivantes pour les gaz organiques non méthaniques avec oxydes d’azote (NMOG + NOx) : 0,065 g au mille (gpm) pour les voitures de tourisme et les camions légers d’un poids allant jusqu’à 1 700 kg (3 750 lb), et de 0,074 gpm pour les autres camions légers. Les règlements fixent des normes d’émission décroissantes de 2017 à 2025, date à laquelle la moyenne NMOG + NOx pour les deux types de véhicules sera de 0,030 gpm.

Les normes sur les émissions des véhicules Tier 3 de l’EPA avaient pour but de s’harmoniser avec le programme Low Emission Vehicle de la Californie et de créer un programme fédéral d’émissions de véhicules qui autorise les fabricants automobiles à vendre les mêmes véhicules dans les 50 États américains.

L’objectif de Toyota est de maintenir assez de souplesse pour pouvoir fabriquer des véhicules qui répondent aux préférences des clients. Nous croyons que les normes établies lors de la mise en place de règlements sur les émissions d’échappement devraient être fondées sur le rendement et tenir compte de l’interaction avec d’autres règles encadrant les véhicules – les normes entourant le rendement énergétique et les émissions de gaz à effet de serre, par exemple – afin de s’assurer que toutes les exigences sont réalistes et acceptables pour les consommateurs. Les carburants doivent être évalués en même temps que les technologies des véhicules, et ce, de manière globale. La réduction de la teneur en soufre de l’essence, exigée par les programmes Tier 3 américain et LEV III de la Californie, permet aux systèmes d’après-traitement d’être conçus en conformité. Chaque année, Toyota se conforme aux exigences relatives aux émissions polluantes pour les véhicules de l’État de Californie (États-Unis) et du Canada.

La liste des « véhicules les plus verts de 2021 » de l’American Council for an Energy Efficient Economy (ACEEE) désigne la Toyota Prius Prime, le Toyota RAV4 Prime AWD et la Toyota Corolla Hybride comme trois des véhicules les plus verts de l’année. L’ACEEE a évalué plus de 1 000 modèles et attribue à chaque voiture un score vert basé sur un indice de dommages environnementaux (EDX), qui reflète le coût pour la santé humaine de la pollution atmosphérique associée à la fabrication et à l’élimination des véhicules, à la production et à la distribution de carburant ou d’électricité, et aux tuyaux d’échappement des véhicules.

VOLATILE ORGANIC COMPOUNDS

P01 / Émissions de COV

L’exercice fiscal va d’avril à mars | Portée : Usines de production nord-américaines de Toyota

À PROPOS DE CE TABLEAU :: La première préoccupation en ce qui concerne les émissions atmosphériques de gaz non à effet de serre est le smog. Le smog se forme lorsque des matières particulaires, des oxydes d’azote et des composés organiques volatils (COV) réagissent avec le soleil. Le smog a été associé à plusieurs problèmes de santé, et il est particulièrement fréquent dans les zones urbaines denses où la circulation est intense, l’activité industrielle importante et le climat chaud et ensoleillé.

Les opérations de peinture de carrosserie des véhicules sont la source de la plupart des émissions de COV de Toyota. Les usines de fabrication nord-américaines de Toyota mesurent les émissions de COV en grammes par mètre carré de surface peinte du véhicule (g/m2). Les émissions de COV provenant de la peinture de carrosserie des véhicules ont diminué de 4 % entre les exercices financiers 2020 et 2021, en raison notamment de la baisse de la production pendant la pandémie de COVID-19. D’après nos prévisions, les émissions de COV devraient continuer à diminuer à mesure que nous améliorerons l’efficacité des transferts et que nous lancerons d’autres systèmes de peinture à base aqueuse.

BIODIVERSITÉ

Endangered and Protected Species

P02 / LES ESPÈCES EN VOIE DE DISPARITION, MENACÉES OU PROTÉGÉES VIVANT PRÈS DES SITES DE TOYOTA OU SUR LES SITES MÊMES

Site Toyota Espèces en voie de disparition, menacées ou protégées Lois/Réglementation Activités
Tous les sites de TMNA en Amérique du Nord Monarque Le 15 décembre 2020, le Fish and Wildlife Service américain a annoncé que l’inscription du monarque comme espèce en voie de disparition ou menacée en vertu de la loi sur les espèces en danger est justifiée, mais qu’elle est empêchée par des actions d’inscription plus prioritaires. Le monarque est désormais un candidat à la protection par la Endangered Species Act (loi sur les espèces en voie de disparition) et son statut sera réexaminé chaque année jusqu’à ce qu’une décision d’inscription soit prise. Voir BIODIDVERSITÉ/Objectifs pour la biodiversité
Usine d’assemblage de Tijuana, Basse-Californie (Mexique)

Ceanothus verrucosus (arbuste médicinal)

Crotalus ruber (serpent à sonnettes indigène)

Linx rufus (lynx roux)

Lepus californicus (lièvre de Californie à queue barrée de noir)

Ferocactus gracilis (cactus tonneau)

Cylindropuntia californica (cactus cholla de Californie)

Protégés par le Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (SEMARNAT) – (Secrétariat de l’Environnement et des Ressources naturelles) du Mexique en vertu de NOM-059-SEMARNAT-2010 Ces espèces se trouvent sur une surface de 143 acres de la propriété de l’établissement; cette surface est considérée comme une réserve faunique.
Usines de production à Cambridge et Woodstock, Ontario (Canada) Hirondelle bicolore Protégée en vertu de la Loi sur la convention concernant les oiseaux migrateurs Installé 71 nichoirs aux usines d’assemblage de Toyota à Cambridge et Woodstock, Ontario (Canada).
Usine de moteurs à Huntsville, Alabama Crevette cavernicole de l’Alabama Protégée par la Endangered Species Act des États-Unis Les crevettes cavernicoles se trouvent dans une zone du site qui n’est pas perturbée par les opérations ou les activités.
Usine de fabrication et d’assemblage à Georgetown, Kentucky

Solidago shortii (verge d’or de Short)

Myotis sodalist (chauve-souris de l’Indiana)

Protégée par la Endangered Species Act des États-Unis Des verges d’or de Short ont été semées sur un sentier de 1,6 km (1 mille) du site.
Site de logistique des véhicules au port de Portland, Orégon Saumon coho Protégé par la Endangered Species Act des États-Unis Certifié « saumons en sécurité »; le site maintient un programme de prévention de la pollution de l’eau pluviale d’orage et des rigoles de drainage biologiques; les membres de l’équipe participent au nettoyage annuel de la rivière Willamette.
Inclut les sites en activité appartenant à Toyota au 1er septembre 2021

À PROPOS DE CE TABLEAU : Lorsque des sites font une demande de certification de leurs programmes de conservation auprès du Wildlife Habitat Council (WHC), ils collaborent avec les biologistes de cet organisme pour dresser l’inventaire des espèces vivant sur leur emplacement. Cet inventaire comprend toutes les espèces en voie de disparition ou menacées désignées comme telles par la loi fédérale. En plus des 15 sites ayant un programme certifié par le WHC, nous évaluons les nouveaux sites pour la présence d’espèces en voie de disparition et protégées.

“Protecting Species”

ZONES PROTÉGÉES/HABITAT ESSENTIEL

P03 / SITES DE TOYOTA SITUÉS SUR – OU ADJACENTS À – UNE ZONE PROTÉGÉE, UN HABITAT ESSENTIEL OU UN POINT NÉVRALGIQUE DE BIODIVERSITÉ

Nom du site Emplacement Type d’exploitation Zone protégée, habitat essentiel et/ou point névralgique de biodiversité
TMMBC Tijuana, Basse-Californie (Mexique) Fabrication Hotspot: California Floristic Province; Protected area: Wildlife Preserve
TMMC Woodstock, Ontario (Canada) Fabrication Zone protégée : terres humides Vansittart Woods
TABC Long Beach, Californie Fabrication Point névralgique : Province floristique de Californie
Centre technique Gardena Gardena, Californie R et D Point névralgique : Province floristique de Californie
Centre de distribution des pièces de L.A. Los Angeles, Californie Logistiques des pièces Point névralgique : Province floristique de Californie
TLS Long Beach Port de Long Beach, Californie Logistique des véhicules Point névralgique : Province floristique de Californie
San Ramon – Bureau régional et centre de distribution des pièces San Ramon, Californie Logistiques des pièces Point névralgique : Province floristique de Californie
Centre des pièces pour l’Amérique du Nord, Californie Ontario, Californie Logistiques des pièces Point névralgique : Province floristique de Californie
TLS Portland Port de Portland, Orégon Logistique des véhicules Habitat essentiel du saumon coho
TAPG Phoenix, Arizona Centre d’essais Habitat essentiel du coulicou à bec jaune
Inclut les sites en activité appartenant à Toyota au 1er septembre 2021

À PROPOS DE CE TABLEAU : TMNA a lancé une analyse afin de déterminer si ses sites sont situés dans une zone protégée, un habitat essentiel ou un point névralgique de biodiversité (une définition de ces termes est donnée ci-après). Nous avons commencé par nos installations les plus vastes, celles qui ont obtenu la certification en conservation du Wildlife Habitat Council, et celles qui sont en construction ou font l’objet de rénovations importantes. Dans le tableau ci-dessus, nous n’incluons que les sites qui répondent à l’un ou plusieurs de ces trois critères. Dans le futur, nous analyserons d’autres sites, et les informations seront utilisées pour soutenir notre stratégie de biodiversité et pour la sélection des projets.

Une zone protégée est une zone géographique désignée, réglementée ou administrée en fonction d’objectifs de conservation bien définis. (Glossaire 2016 des normes GRI)

Critical Habitat is a term defined and used in the U.S. Endangered Species Act. It is a specific geographic area(s) containing physical or biological features that are essential for the conservation of a threatened or endangered species and that may require special management and protection. Critical habitat may include an unoccupied area(s) if it is determined to be essential for the conservation of the species.

Un habitat essentiel est un terme défini et employé dans la Endangered Species Act américaine, la loi sur les espèces en voie de disparition. Il désigne une ou plusieurs zones géographiques déterminées renfermant des caractéristiques physiques ou biologiques essentielles pour la conservation d’une espèce menacée ou en voie de disparition et qui pourraient nécessiter des mesures de gestion et de protection spéciales. Un habitat essentiel peut inclure une ou plusieurs zones inoccupées dès lors qu’elles sont considérées comme essentielles à la conservation des espèces.

Un point névralgique de biodiversité est défini à partir de deux critères : il doit comporter au moins 1 500 plantes vasculaires réparties en espèces endémiques – c’est-à-dire qu’il doit héberger un pourcentage élevé de plantes que l’on ne trouve nulle part ailleurs sur la planète, et il doit héberger au plus 30 % de sa végétation naturelle d’origine.

Biodiversity hotspots represent just 2.3 percent of Earth’s land surface, but they support more than half of the world’s endemic plant species and nearly 43 percent of endemic bird, mammal, reptile and amphibian species.

Ces zones ne couvrent que 2,3 % de la surface terrestre du globe, mais elles abritent plus de la moitié des espèces végétales endémiques du monde et près de 43 % des espèces endémiques d’oiseaux, de mammifères, de reptiles et d’amphibiens.

Le Critical Ecosystem Partnership Fund (CEPF) tient une liste des points névralgiques par région. Le CEPF est une initiative conjointe de l’Agence française de développement, de Conservation International, de l’Union européenne, du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), du gouvernement du Japon, de la fondation MacArthur et de la Banque mondiale.

« Restauration des habitats »

CERTIFICATIONS EN CONSERVATION DU WHC

P04 / Certifications en conservation du Wildlife Habitat Council

Nom du site Toyota Niveau de certification
Toyota Motor Manufacturing, Texas Or
Toyota Motor Manufacturing, Virginie-Occidentale Or
Toyota Motor Manufacturing Canada, Cambridge Or
Toyota Motor Manufacturing Canada, Woodstock Argent
Toyota Motor Manufacturing, Alabama Argent
Toyota Motor Manufacturing, Kentucky Argent
Toyota Technical Center, Ann Arbor, Michigan Argent
Toyota Technical Center, York Township, Michigan Argent
Toyota Motor Manufacturing, Indiana Certifié
Toyota Motor Manufacturing, Mississippi Certifié
Toyota Motor Manufacturing, Tennessee Certifié
Centre d’essais de Toyota, Arizona Certifié
Siège social de TMNA à Plano, Texas Certifié
Centre de production et d’ingénierie, Kentucky Certifié
Services de logistique Toyota à Portland, Orégon Certifié

Certifications au 1er septembre 2021

À PROPOS DE CE TABLEAU : Le Wildlife Habitat CouncilMD (WHC) s’associe à des sociétés, d’autres organismes de conservation, des organismes gouvernementaux et des membres de la collectivité pour habiliter et reconnaître l’habitat faunique et des programmes de sensibilisation à la conservation. La norme de certification volontaire du WHC (certification en conservation) est conçue pour les activités d’enrichissement de la biodiversité et d’éducation à la conservation à grande échelle sur les propriétés foncières des entreprises.

Notre partenariat avec le WHC a débuté en 1999, lorsque Toyota a adhéré à l’organisation. En 2008, le programme de conservation à notre usine d’assemblage du Kentucky a permis à Toyota d’obtenir sa première certification du WHC. Aujourd’hui, les programmes de 15 sites Toyota ont obtenu des certifications en conservation et, en 2020, Toyota Motor Manufacturing Texas a remporté le prix du projet sur les espèces invasives du WHC pour la gestion des porcs sauvages.

CARBONE

CARBONE

ÉMISSIONS DE GES – VÉHICULES

P05 / Données sur les GES du parc de véhicules Toyota aux É.-U.

Un niveau de GES plus bas par mille est meilleur

À PROPOS DE CE TABLEAU : Ce tableau montre le rendement relatif aux GES du parc automobile américain de Toyota dans le cadre du programme de l’EPA des États-Unis sur les GES. Les valeurs annuelles déterminant la conformité aux normes pour les émissions de GES tiennent compte des avantages réels générés par les technologies « hors cycle », comme la climatisation et les améliorations aérodynamiques, des éléments qui ne sont pas évalués dans le cadre des essais officiels sur les émissions de CO2.

Suivre ce lien pour en savoir plus sur le programme de l’EPA des États-Unis sur les GE

P06 / Données sur le CO2 du parc de Toyota Canada

Un niveau de C02 plus bas par mille est meilleur.

*Issu des données sur les émissions de CO2 signalées à Environnement et Changement climatique Canada.

À PROPOS DE CE TABLEAU : Le gouvernement fédéral du Canada a établi, dans le cadre de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, une réglementation sur les émissions de GES pour les années-modèles 2011 à 2025. À ce jour, au Canada, Toyota a répondu aux obligations réglementaires sur les émissions de CO2 des véhicules de chaque année-modèle.

Ressources naturelles Canada (RNCan) a nommé trois véhicules Toyota comme les plus éconergétiques de leur catégorie pour l’année-modèle 2021 : Toyota Corolla hybride (voiture compacte), Toyota Highlander Hybride AWD (véhicule utilitaire sport – standard) et Toyota Sienna (minifourgonnette). Les véhicules gagnants sont ceux qui ont le meilleur rendement énergétique combiné sur la base d’une utilisation à 55 % en ville et à 45 % sur la route.

ÉNERGIE – OPÉRATIONS

P07 / Consommation d’énergie (MWh)

  EF2020 EF2021
Électricité de source non renouvelable 1,670,000 1,535,000
Électricité de source renouvelable 60,000 62,000
Gaz naturel dans les sources stationnaires 2,050,000 1,938,000
Carburants utilisés dans les sources mobiles 78,700 74,000
ÉNERGIE TOTALE 3,858,700 3,609,000

Portée : Fabrication, R et D, logistique par l’entreprise, bureaux de Toyota en Amérique du Nord

À PROPOS DE CE TABLEAU: La consommation totale d’énergie en Amérique du Nord a diminué de 6 % au cours de l’exercice financier 2021 par rapport à l’année précédente. Cela est dû en partie à la fermeture des usines pendant huit semaines lors de la pandémie de COVID-19. Les projets d’efficacité énergétique ont permis de réaliser des économies d’énergie de 105 000 MWh.

Energy intensity, measured in MWh of energy consumed per vehicle produced, was 2.23 in fiscal year 2021.

L’intensité énergétique, mesurée en MWh d’énergie consommée par véhicule produit, était de 2,23 pour l’exercice financier 2021.

Les données énergétiques sont compilées principalement à partir des factures d’électricité et de gaz naturel. Pour les sources mobiles, on suit soit la consommation de carburant, soit les kilomètres parcourus.

ÉMISSIONS DE GES – OPÉRATIONS

P08 / Émissions de CO2 liées aux activités nord-américaines de Toyota (tonnes métriques)

  EF2016 EF2017 EF2018 EF2019 EF2020 EF2021 Objectif pour l’EF 2021
Portée 1 395,000 391,000 434,000 434,000 409,000 387,000 n/a
Portée 2 897,000 911,000 895,000 783,000 697,000 627,000 n/a
TOTAL 1,292,000 1,302,000 1,329,000 1,217,000 1,106,000 1,014,000 1,098,200

Portée : Fabrication, R et D, logistique par l’entreprise, bureaux de Toyota en Amérique du Nord

Unité : Tonnes métriques de CO2

À PROPOS DE CE TABLEAU : Les émissions totales de CO2 de portées 1 et 2 ont diminué de 8 % entre les exercices financiers 2020 et 2021, et de 22 % depuis l’exercice financier 2016. Cette diminution par rapport à l’exercice précédent est due en partie à la réduction des activités pendant la pandémie de COVID-19 mais, au cours des cinq dernières années, elle peut aussi être attribuable aux améliorations de l’efficacité énergétique, aux investissements dans l’énergie renouvelable et aux changements dans les volumes de production et la gamme de modèles.

TMNA utilise l’édition révisée du livre The GHG Protocol : A Corporate Accounting and Reporting Standard, Revised Edition (publié par le WBCSD et le WRI) pour développer l’inventaire des émissions. TMNA suit l’approche du contrôle financier.

Les gaz inclus dans les portées 1 et 2 comprennent uniquement le CO2

Les sources de portée 1 comprennent la combustion stationnaire (comme la combustion de gaz naturel pour l’énergie) ainsi que les sources mobiles propres (comme les véhicules de la flotte de Toyota et les camions logistiques propres).

Les émissions de portée 2 comprennent la consommation d’électricité achetée des sites Toyota en Amérique du Nord. Les émissions de portée 2 sont calculées selon l’approche basée sur l’emplacement. Les émissions indirectes provenant de l’électricité utilisée sur les sites de Toyota aux États-Unis sont calculées à l’aide des facteurs d’émission eGRID de l’EPA. Pour les sites au Canada, les facteurs d’émission provinciaux sont tirés du rapport d’inventaire national du Canada et, pour le Mexique, un facteur d’émission spécifique au pays est tiré du rapport Carbon Footprint Country Specific Electricity Grid Greenhouse Gas Emissions Factors v1.4, septembre 2020. Lorsque de l’électricité renouvelable est achetée, on suppose un facteur d’émission de zéro

Toyota n’achète pas de vapeur.

Trois des usines de fabrication américaines de Toyota doivent déclarer des données sur les émissions de GES dans le cadre du programme de déclaration des gaz à effet de serre de l’EPA des États-Unis. Les données individuelles de nos usines au Kentucky, au Texas et en Indiana sont disponibles sur le site Web de l’EPA par le biais de son outil de publication de données en ligne.

Au Canada, Toyota Motor Manufacturing Canada (TMMC) est tenue de communiquer ses données sur les émissions de GES. L’usine de Cambridge de TMMC est tenue de déclarer ses émissions de GES dans le cadre du Programme de déclaration des émissions de gaz à effet de serre d’Environnement Canada, et les usines de Cambridge et de Woodstock sont tenues de déclarer leurs émissions de GES en vertu de la Loi de l’Ontario sur la protection de l’environnement.

« Émissions de CO2 des opérations »

P09 / Émissions de GES par véhicule produit

À PROPOS DE CE TABLEAU: Ce tableau montre les émissions totales de CO2 de portée 1 et 2 en tonnes métriques de CO2 divisées par la production de véhicules nord-américaine. L’intensité en CO2 par véhicule produit a augmenté de 2 % au cours de l’exercice financier 2021 par rapport à l’année précédente, mais a diminué de 4 % par rapport à l’exercice financier 2016. Les variations de l’efficacité sont dues à des améliorations de l’efficacité énergétique et des émissions de GES, ainsi qu’à des changements dans les volumes de production et la gamme de modèles.

Operations CO2 Emissions

ÉMISSIONS DE GES – CYCLE DE VIE

P10 / Intensité des émissions de GES provenant des pièces et de la logistique liées à nos véhicules aux États-Unis

Portée = Intensité des émissions de GES provenant des pièces et accessoires de service, et des activités de transport de véhicules (p. ex., camionnage et transport ferroviaire) appartenant à l’entreprise et à des tiers. N’inclut pas la logistique liée à la fabrication (telle que l’acheminement de matériaux bruts jusqu’aux usines de fabrication).

À PROPOS DE CE TABLEAU : Cet objectif mesure l’intensité des émissions de GES issues de la logistique routière, ferroviaire, aérienne et maritime, détenue en propre ou par des tiers, utilisée pour le transport des pièces de rechange, des accessoires et des véhicules aux États-Unis. L’intensité est mesurée en grammes de CO2e par tonne-kilomètre, qui correspond au transport d’une tonne sur une distance d’un kilomètre. L’exercice financier de référence est 2016. Alors que l’intensité des GES de la logistique a augmenté de 0,6 % au cours de l’exercice financier 2021 par rapport à l’exercice précédent, elle a diminué de 6 % par rapport à l’année de référence, en partie en raison de la réduction des opérations et des ventes pendant la pandémie de COVID-19, mais aussi grâce aux améliorations de l’efficacité énergétique et à l’augmentation de l’utilisation de carburants de remplacement mises en œuvre au cours des cinq dernières années.

« Objectifs pour le carbone »

« Fournisseurs »

CONFORMITÉ

P11 / Conformité environnementale

&mnsp; Significant Environmental Violations
EF17 0
EF18 0
EF19 0
EF20 0
EF21 0

À PROPOS DE CE TABLEAU : De nombreuses activités de développement, de fabrication et de logistique des véhicules de Toyota sont soumises aux instances – locales, provinciales, fédérales et aux lois des États qui réglementent la gestion des produits chimiques, les émissions atmosphériques, les rejets d’eau, la gestion de l’eau pluviale d’orage, les émissions de gaz à effet de serre, et le traitement et l’élimination des déchets. Ces règlements varient selon les installations en fonction du type d’équipement utilisé et des fonctions effectuées.

Dans la Figure P11, Toyota déclare les infractions environnementales graves (celles qui donnent lieu à des amendes de 5 000 $ ou plus) et qui ont une incidence sur l’environnement. Au cours de l’exercice financier 2021, nos usines de fabrication et nos sites de logistique nord-américains n’ont commis aucune infraction environnementale grave. En septembre 2020, Toyota a payé une pénalité civile de 273 888 $ à l’Environmental Protection Agency américaine pour une violation réglementaire aux exigences d’inventaire de l’article 5 de la Toxic Substances Control Act (TSCA) survenue en 2019. La violation en question n’a pas eu d’impact sur l’environnement.

Bien qu’il n’y ait pas eu de violations environnementales significatives au cours du dernier exercice financier, en janvier 2021, Toyota a payé une pénalité civile de 180 millions $ à l’Environmental Protection Agency américaine pour mettre fin aux enquêtes découlant d’une lacune auto-déclarée dans le respect de certaines exigences de déclaration d’informations sur les défauts d’émissions en vertu de la Clean Air Act. Cette lacune s’est produite entre 2005 et 2015. En guise de contre-mesure, Toyota a mis en place des processus robustes de déclaration et de conformité.

CONCESSIONNAIRES

P12 / Concessionnaires Toyota/Lexus LEED

Toyota Lexus
Platine 5 0
Or 20 3
Argent 16 3
Certifié 17 5
Total 58 11
*Note : En juillet 2021, 69 concessionnaires Toyota et Lexus – 61 aux États-Unis, 7 au Canada et 1 au Mexique – ont obtenu la certification LEEDMD.

À PROPOS DE CE TABLEAU : Les divisions de marques Toyota et Lexus adressent aux concessionnaires des recommandations portant sur des stratégies durables pour obtenir une certification LEEDMD (Leadership in Energy and Environmental Design). La certification LEEDMD est administrée par les conseils du bâtiment durable du Canada et des États-Unis, et repose sur des critères exigeants par rapport à l’aménagement écologique du site, aux économies d’eau, au rendement énergétique, au choix des matériaux et à la qualité de l’air intérieur. À compter de juillet 2021, 69 concessionnaires Toyota et Lexus aux États-Unis, au Canada et au Mexique ont obtenu la certification LEED pour la construction et la rénovation de leurs surfaces affectées aux ventes et au service.

« Concessionnaires »

CERTIFICATIONS DU SYSTÈME DE GESTION ENVIRONNEMENTALE

P13 / Certifications ISO 14001 des installations nord-américaines de Toyota

  Emplacement Date de certification initiale
Usines de fabrication Huntsville, Alabama 2005
  Long Beach, Californie 1998
  Princeton, Indiana 1999
  Georgetown, Kentucky 1998
  Troy, Missouri 1998
  Blue Springs, Mississippi 2012
  Jackson, Tennessee 2007
  San Antonio, Texas 2008
  Buffalo, Virginie-Occidentale 2000
  Woodstock, Ontario (Canada) 2009
  Cambridge, Ontario (Canada) 1998
  Tijuana, Basse-Californie (Mexique) 2006
  Apaseo el Grande, Guanajuato (Mexique) 2021
Centres de distribution des véhicules Montréal, Québec 2003
Centres de distribution des pièces Toronto, Ontario 2001
  Vancouver, Colombie-Britannique 2002
Ventes et bureaux régionaux Siège des ventes canadiennes à Toronto, Ontario 2001
  Bureau régional Pacifique et TSF 2002
  Bureau régional du Québec et TSF 2005
  Bureau régional des Prairies et TSF 2008
  Bureau régional Atlantique et TSF 2006
* Liste de sites certifiés en Amérique du Nord en date de juillet 2021.

À PROPOS DE CE TABLEAU : Les systèmes de gestion environnementale (SGE) forment un élément essentiel de l’effort global de Toyota pour minimiser les risques et réaliser une performance environnementale de très haut niveau. Un système de gestion environnementale (SGE) fournit un cadre permettant de recenser les principaux aspects et impacts environnementaux, et d’établir les contrôles, les buts et les objectifs correspondants pour gérer ces impacts et les réduire progressivement au fil du temps. Les systèmes de gestion environnementale des installations qui figurent au tableau ont été certifiés ISO 14001 par une partie indépendante, le référentiel de base de l’Organisation internationale de normalisation pour la conception et la mise en place d’un système de gestion environnementale efficace.

BÂTIMENT VERT

P14 / INSTALLATIONS NORD-AMÉRICAINES DE TOYOTA CERTIFIÉES LEEDMD

INSTALLATION TOYOTA EMPLACEMENT ANNÉE NIVEAU DE CERTIFICATION
Toyota Services Financiers de l’ouest Chandler, Arizona 2021 ID+C Or
Toyota Services Financiers de l’est Alpharetta, Géorgie 2021 ID+C Argent
Centre d’ingénierie de la production et de fabrication Georgetown, Kentucky 2019 BD+C Platine
Centre de fournisseurs Toyota York Township, Michigan 2019 BD+C Platine
Centro de Entrenamiento Toyota San Luis Pozos, Mexique 2018 O+M, Platine
Siège social de Toyota Motor North America
(tours de bureaux, High Bay Evaluation Building, aire de livraison de véhicules)
Plano, Texas 2017 BD+C Platine
Centre de formation du service de Chicago Aurora, Illinois 2015 BD+C Or
Bureau régional Lexus de l’Est Parsippany, New Jersey 2014 ID+C Platine
Centre de formation Toyota de Kansas City Kansas City, Missouri 2012 BD+C Or
Centre de formation Toyota de Inland Empire Rancho Cucamonga, Californie 2010 ID+C Or
Centre technique Toyota York Township, Michigan 2010 BD+C Or
Toyota Racing Development, Caroline du Nord Salisbury, Caroline du Nord 2010 BD+C Certifié
Centre de formation Lexus de la Floride Miramar, Floride 2009 ID+C Or
Centre de formation Toyota de Phoenix Phoenix, Arizona 2009 ID+C Argent
Centre de soutien à la production pour l’Amérique du Nord Georgetown, Kentucky 2006 ID+C Argent
Toyota Motor North America, Inc. Washington, D.C. 2016 ID+C Argent
Centre de distribution de véhicules de Portland Portland, Oregon 2004 BD+C Or
BD+C = Conception et construction des bâtiments
ID+C = Conception et construction de l’intérieur
O+M = Activités et entretien

À PROPOS DE CE TABLEAU : Dix-sept établissements Toyota et Lexus ont obtenu la certification LEEDMD (Leadership in Energy and Environmental Design). LEEDMD est un système de pointage administré par les conseils du bâtiment durable du Canada et des États-Unis. Il favorise une approche globale pour la construction ou la rénovation durable des bâtiments. La certification LEED repose sur des critères exigeants par rapport à l’aménagement écologique du site, aux économies d’eau, au rendement énergétique, au choix des matériaux et à la qualité de l’air intérieur. Allant des locaux à bureaux aux centres de distribution de véhicules, ces installations témoignent des efforts continus déployés par Toyota pour améliorer la conception et l’efficacité de l’ensemble de ses activités. Toyota Motor North America est membre platine du U.S. Green Building Council.

Toyota a trois projets qui visent à obtenir la certification LEED : la rénovation de l’installation de logistique des véhicules au port de Long Beach en Californie, le nouveau centre d’accueil des visiteurs de l’usine d’assemblage dans le Mississippi et le nouveau centre de distribution des pièces à Clarington, en Ontario.

« Bâtir pour l’avenir »

DÉCHETS

P15 / Total Waste (Pounds)

  2016 2017 2018 2019 2020
Déchets réglementés*
Recyclés/Réutilisés 4,570,000 4,879,000 4,499,000 5,763,000 4,844,000
Incinération, valorisation énergétique des déchets, mélange de combustibles 7,247,000 11,599,000 11,843,000 11,070,000 9,166,000
Enfouissement 692,000 33,000 0 0 0
Déchets non réglementés
Déchets non réglementés 831,000 1,080,000 908,000 999,000 722,000
Ferraille d’acier recyclée provenant des usines de fabrication 678,953,000 656,129,000 696,759,000 599,387,000 594,062,000
Autres déchets recyclés/réutilisés 87,805,000 79,940,000 79,800,000 82,864,000 65,712,000
Incinération, valorisation énergétique des déchets, mélange de combustibles 33,933,000 29,314,000 32,081,000 31,888,000 28,572,000
Enfouissement 8,081,000 16,995,000 13,363,000 13,835,000 10,765,000
QUANTITÉ TOTALE DE DÉCHETS PRODUITS
822,112,000
799,969,000
839,253,000
745,806,000
713,843,000
* Les déchets réglementés comprennent les déchets dangereux et spéciaux, ainsi que les déchets de type universel réglementés par les États, ou les instances fédérales, provinciales ou locales. Les déchets non réglementés comprennent tous les autres déchets.

**VÉ = valorisation énergétique

Portée = Le siège social et les sites nord-américains de fabrication, de R et D, de vente et de logistique de Toyota au Canada, aux États-Unis et à Porto Rico. Inclut également des données provenant des usines de fabrication au Mexique. Les données provenant de sites autres que les usines de fabrication au Mexique seront incluses dans les prochaines années. Les données excluent les déchets de construction et de démolition provenant de nouvelles constructions et de projets d’agrandissement.

À PROPOS DE CE TABLEAU : : Les données sur les déchets sont recueillies par année civile. En 2020, les usines de fabrication, les centres de R et D, les sites logistiques et les bureaux de Toyota en Amérique du Nord ont généré 713,8 millions de livres de déchets. Il s’agit d’une baisse de 4 % par rapport à 2019, en raison de la pandémie de COVID-19, qui a entraîné l’arrêt de nos usines pendant huit semaines et la fermeture de nos bureaux pendant la majeure partie de 2020.

En 2020, nous avons recyclé, réutilisé ou composté 93,2 % de tous nos déchets. Seulement 1,5 % ont été envoyés dans des décharges pour y être éliminés (pour certains flux de déchets, l’élimination en décharge est imposée par la loi), et 5,3 % ont été incinérés ou utilisés pour le mélange de combustibles ou la valorisation énergétique des déchets.

« Élimination des déchets »

EAU

P16 / EAU (GALLONS)

  EF2019 EF2020 EF2021 ZONES À STRESS HYDRIQUE PENDANT L’EF 2021*
Prélèvement d’eau 1,806,964,000 1,766,238,000 1,526,868,000 126,346,000
Évacuation d’eau 1,136,206,000 1,171,907,000 1,238,972,000 70,650,000
Consommation d’eau 670,758,000 594,331,000 287,896,000 55,696,000
Portée : Fabrication, R et D, logistique par l’entreprise, bureaux de Toyota en Amérique du Nord
*Les zones à stress hydrique ont été identifiées avec l’Atlas des risques pour l’eau AqueductMC 3.0 du WRI, et incluent des sites avec des indices de risque global « élevé » et « extrêmement élevé ».

À PROPOS DE CE TABLEAU : Au cours de l’exercice financier 2021, Toyota a prélevé 1,5 milliard de gallons d’eau à ses installations nord-américaines, dont des usines de fabrication, centres de R et D, centres de distribution de véhicules et de pièces, centres de formation du service et bureaux. Cela représente une diminution de 14 % par rapport à l’année précédente, attribuable en partie aux fermetures d’usines pendant la pandémie de COVID-19.

Seulement 8 % des prélèvements d’eau ont eu lieu dans une zone de stress hydrique « élevé » ou « extrêmement élevé ».

Plus de 95 % du total des prélèvements d’eau proviennent de sources municipales (eau douce et eau recyclée des services publics); le reste des prélèvements provient des masses d’eau de surface, des eaux souterraines et des eaux de pluie

Nous estimons que 4,16 milliards de litres (1,2 milliard de gallons) ont été déversés, soit dans les eaux de surface, soit dans les services publics municipaux.

La consommation (définie comme le prélèvement moins le déversement, ou l’eau qui n’a pas été retournée à un service public municipal ou à une eau de surface ou souterraine) a totalisé 2,54 milliards de litres (287,9 millions de gallons).

Les volumes de prélèvement d’eau ont été compilés principalement à partir des factures des services d’eau. Pour l’eau de pluie, les mesures sont prises à partir des unités de collecte.

Le déversement d’eau est soit mesuré par un compteur, soit, dans le cas des installations non productives, estimé sur la base de l’occupation.

« Conservation de l’eau »