OBJECTIF POUR LES MATÉRIAUX

Cet objectif soutient l’ODD suivant :

Objectif de développement durable des Nations Unies

Toyota Motor North America (TMNA) avait l’objectif suivant en matière de MATÉRIAUX pour les exercices 2017 à 2021 :

Défi de société basé sur le recyclage :

Réduire la quantité des matériaux d’emballage (achevé)

Toyota réduit le matériel d’emballage en utilisant des conteneurs d’expédition retournables. Dans toute l’Amérique du Nord, Toyota utilise des étagères et environ 60 000 modules d’emballage retournables pour expédier les pièces entre les fournisseurs, les centres de distribution, les usines et les concessionnaires. Entre 2017 et 20203, ces conteneurs d’expédition consignés ont permis de remplacer l’utilisation de 65,1 millions de livres de boîtes en carton et de 171,6 millions de livres de caisses en bois, et d’éviter des coûts de 273 millions $.

En outre, TMNA est membre du Suppliers Partnership for the Environment (SP) et participe au Groupe de travail sur l’efficacité des matériaux, qui a élaboré les Sustainable Packaging Recommendations for Automotive Manufacturing Operations." (recommandations sur l’emballage durable pour les opérations de fabrication automobile) Ce document contient un ensemble de recommandations pratiques pour aider les fabricants d’équipements d’origine et les fournisseurs de l’industrie automobile à trouver des conceptions d’emballages durables. Les recommandations portent sur les possibilités de minimiser les déchets d’emballages automobiles et d’éliminer les obstacles à la recyclabilité dès la phase de conception. Suite au lancement de ces recommandations, le Groupe de travail sur l’efficacité des matériaux a créé un nouveau sous-groupe sur l’emballage durable, co-présidé par TMNA et Magna, afin de poursuivre les efforts du SP pour promouvoir la conception et l’utilisation d’emballages durables.

À partir de l’exercice financier 2022, nous aurons un nouvel objectif quinquennal visant à réduire de 25 % les achats de matériaux d’emballage en plastique. Comme le plastique n’est pas biodégradable, qu’il peut être difficile à recycler et qu’il est bien connu pour polluer l’eau et les océans, nous avons fixé ce nouvel objectif pour nous aider à réduire davantage les déchets et à atténuer les incidences environnementales de l’expédition des pièces et des matériaux. Cet objectif nous fait avancer sur la voie de la réalisation du défi de 2050, qui consiste à soutenir une société fondée sur le recyclage.

3 Alors que le plan d’action de TMNA est basé sur les exercices financiers, nous suivons les mesures de déchets et d’emballages sur la base de l’année civile. Cet objectif est mesuré en fonction des progrès réalisés chaque année civile.

CONSERVATION DES RESSOURCES NATURELLES

Nous nous efforçons de conserver les ressources naturelles en augmentant notre utilisation de matériaux durables. Utiliser des matériaux durables signifie utiliser les matériaux de la manière la plus productive possible en mettant l’accent sur une utilisation moindre, et sur la réduction des produits chimiques toxiques et des impacts environnementaux tout au long du cycle de vie.

L’atelier de peinture de l’usine d’assemblage de Cambridge, en Ontario, constitue un exemple d’utilisation moindre. Ici, l’utilisation de solvants de nettoyage avait augmenté après l’installation d’une nouvelle technologie de couche transparente. Au départ, la peinture transparente nécessitait deux solvants différents pour nettoyer les robots de peinture. Après avoir testé plusieurs solutions de rechange, il s’est avéré qu’un solvant « 2 en 1 » permettait de réduire de 70 % la consommation de solvant, ce qui permet d’éliminer 75 000 litres de solvant. Le nouveau solvant réduit également les émissions de composés organiques volatils (COV) de 41 grammes par mètre carré de surface peinte.

Nous continuons à développer et à commercialiser des technologies qui permettent l’utilisation de matériaux durables ayant un impact réduit sur l’environnement dans une série de composants de véhicules. Par exemple, nous utilisons des plastiques biosourcés – des plastiques dérivés entièrement ou en partie de matières végétales – dans les coussins de siège des Toyota Prius, Corolla et RAV4, et dans le Lexus RX 350; et nous utilisons des retailles de vêtements post-industrielles en coton et en fibres synthétiques dans l’isolation des panneaux de portière, le matériel d’insonorisation au plancher et les tapis protecteurs.

Par ailleurs, nous recherchons des solutions de remplacement aux métaux des terres rares, qui constituent des composants nécessaires de centaines de produits utilisés à des fins très diverses, en particulier des produits de consommation de haute technologie tels que des véhicules électriques. L’exploitation des métaux des terres rares peut avoir des conséquences environnementales et sociales négatives. Notre société mère, Toyota Motor Corporation, a mis au point un aimant utilisé dans les moteurs des véhicules électriques qui remplace jusqu’à 50 % du néodyme, un métal des terres rares, par du lanthane et du cérium, plus abondants et moins coûteux. Toyota s’attend à ce que ces aimants soient utilisés dans les véhicules électriques au cours de la première moitié des années 2020.

Voir aussi la section « Objectif pour les matériaux » pour obtenir des informations sur la manière dont nous conservons les ressources naturelles et réduisons les emballages en utilisant des contenants d’expédition consignés.

GESTION DES SUBSTANCES CHIMIQUES

Des produits chimiques sont utilisés chaque jour pour produire des pièces et des matériaux utilisés sur et dans les véhicules Toyota et Lexus. La bonne gestion de ces produits chimiques est importante pour réduire leur impact environnemental tout au long du cycle de vie du véhicule.

Il est important pour nous de comprendre le contenu chimique des pièces que nous recevons de nos fournisseurs. Le bureau de gestion des produits chimiques (CMO) de TMNA vise à suivre et à visualiser le développement et la croissance des systèmes de gestion des produits chimiques des fournisseurs, en partie grâce à la mise en œuvre d’un questionnaire annuel sur la gestion des produits chimiques des fournisseurs.

Cette année, TMNA a défini plus précisément ses attentes en matière de gestion des produits chimiques pour les fournisseurs en renouvelant et en rééditant un document plus robuste intitulé « Green Supplier Requirements ». Ces attentes révisées permettront d’améliorer et de mieux visualiser le suivi du rendement du fournisseur en matière de gestion des produits chimiques. Parmi les éléments clés qui feront l’objet d’un suivi, citons la qualité des données chimiques du fournisseur, les rapports proactifs et le rendement global de la gestion des produits chimiques.

Nous nous efforçons également de renforcer les systèmes informatiques utilisés par les fournisseurs pour communiquer les données chimiques à TMNA. En collaboration avec notre vendeur de logiciels et nos fournisseurs, TMNA a mis au point une méthode plus efficace pour que nos fournisseurs puissent soumettre des données et des renseignements chimiques de haute qualité grâce à un système de pointe appelé E-star. Ces activités nous aident à établir des relations solides et collaboratives avec nos fournisseurs. Ces relations améliorent continuellement notre durabilité environnementale collective.

ÉLIMINATION DES DÉCHETS

Les déchets (dangereux ou non) générés par les installations nord-américaines de Toyota se sont élevés à 713,8 millions de livres lors de l’année civile 2020. En 2020, nous avons recyclé, réutilisé ou composté 93,2 % de tous nos déchets. Seulement 1,5 % ont été envoyés dans des décharges pour y être éliminés (pour certains flux de déchets, l’élimination en décharge est imposée par la loi), et 5,3 % ont été incinérés ou utilisés pour le mélange de combustibles ou la valorisation énergétique des déchets.

En tout, les déchets ont diminué de 4 % par rapport à 2019. Cette baisse est principalement due à la pandémie de COVID-19, qui a entraîné l’arrêt de nos usines pendant huit semaines et la fermeture prolongée de nos bureaux en 2020. Au cours des cinq dernières années, le total des déchets produits a diminué de 13 %, dû en partie à la pandémie de COVID-19 ainsi qu’aux efforts continus pour trouver des moyens d’utiliser les matériaux plus efficacement.

Par exemple, à l’usine d’assemblage de Cambridge, en Ontario, la production annuelle de déchets a été réduite de 12 100 kg (26 800 lb) en éliminant les fuites et les égouttures des robots de solvant de purge et de couche de base, et en désactivant le lavage de l’applicateur de couche de base.

En outre, les membres de l’équipe sont toujours à l’affût de solutions gagnantes, qui nous permettent d’éviter la mise en décharge de matériaux tout en aidant nos communautés. Lors de la rénovation des salles de pause de l’usine d’assemblage du Kentucky, 1 000 chaises ont été détournées des sites d’enfouissement et données à des organisations locales, dont une école de Lawrenceburg, un magasin Habitat for Humanity ReStore et un organisme qui vient en aide aux femmes. Lors de la mise hors service du centre de distribution de matériaux à Compton, en Californie, nous avons revendu ou recyclé 1,1 million de livres de meubles, d’appareils et d’équipements. ANEW a récompensé TMNA pour cet effort en lui décernant un certificat de durabilité sociale et environnementale dans le cadre de son programme Surplus StewardshipTM, qui permet de remettre des articles de bureau en bon état à des organisations locales et à des communautés mal desservies.

Voir la section « Déchets » dans le chapitre Performance pour des données plus détaillées sur les déchets.

RECYCLAGE DES BATTERIES DE VÉHICULES HYBRIDES

MATÉRIAUX

Ce projet soutient l’ODD suivant :

Objectif de développement durable des Nations Unies

Toyota vend des véhicules électriques hybrides aux États-Unis depuis l’an 2000. En 2010, Toyota a mis en place un programme complet de recyclage des batteries NiMH avec les concessionnaires Toyota et Lexus des États-Unis et de Porto Rico. Notre objectif était d’éviter que ces batteries finissent à la décharge et de recycler leurs composants dans la mesure du possible. Nous avons conçu des contenants réutilisables sur mesure pour sécuriser et protéger les batteries contre les dommages et les fuites pendant le transport. Nous couvrons les frais d’expédition des batteries usagées des concessionnaires à notre partenaire de recyclage, Kinsbursky Brothers INTL (KBI), en Californie du Sud.

En 2019, TMNA a élargi le programme de recyclage pour y inclure les batteries Li-ion, que nous avons commencé à utiliser dans certains véhicules hybrides et hybrides branchables en 2012. Nous avons travaillé avec un manutentionnaire agréé pour nous assurer que les batteries sont correctement inspectées et emballées pour l’expédition, et nous avons conçu des contenants d’expédition sur mesure pour satisfaire ou dépasser les exigences du ministère américain des Transports.

KBI recycle les composants recyclables des batteries NiMH et Li-ion que nous leur fournissons, notamment les éléments, le boîtier, le câblage et les composants en plastique. Depuis 2010, nous avons récupéré et recyclé plus de 160 000 batteries de véhicules hybrides, pour un total de plus de 10,5 millions de livres.

Nous continuons à améliorer notre processus de collecte de batteries afin de promouvoir une bonne gestion de fin de vie. Nous mettons actuellement en place un programme visant à maximiser la durée de vie utile de nos batteries par la réparation, le réusinage ou la réutilisation des cellules de batterie :

Réparer: les batteries qui répondent à certains critères peuvent être réparées en remplaçant des éléments individuels selon le besoin. Cela peut se faire chez un concessionnaire, et élimine la nécessité de transporter de lourdes batteries.

Réusiner: les batteries qui ne peuvent pas être réparées doivent être envoyées à une installation tierce, où elles sont entièrement démontées pour tester et classer les éléments individuels. Un groupe d’éléments aux caractéristiques similaires sont ensuite assemblés pour créer une batterie réusinée dont on peut équiper un véhicule.

Réutiliser: les véhicules hybrides exigent une batterie très performante. Les éléments qui ne répondent pas aux exigences strictes de Toyota pour l’utilisation dans les véhicules peuvent encore avoir une durée de vie utile dans des applications non automobiles, par exemple dans des batteries stationnaires ou montées dans des équipements de manutention.

Pour les éléments de batterie et autres composants qui ne peuvent pas être réparés, réusinés ou réutilisés, TMNA poursuivra nos pratiques de recyclage, mais dans le but de les améliorer. Notre société mère, Toyota Motor Corporation (TMC), a développé des méthodes de recyclage avancées pour récupérer les matériaux clés des batteries NiMH et les réutiliser comme matière première pour la production de nouvelles batteries. TMC travaille avec l’industrie du recyclage et des chercheurs pour développer des techniques similaires pour les batteries Li-ion. Nous étudions comment nous pouvons introduire ces méthodes en Amérique du Nord pour faciliter le recyclage de batterie à batterie.

SOUTIEN AU RECYCLAGE LOCAL

L’une des meilleures façons pour nous de contribuer à créer un impact positif net sur l’environnement est de partager notre expertise avec les autres. C’est pourquoi les membres de l’équipe participent à des événements communautaires qui contribuent à faire connaître les avantages environnementaux et financiers de la réduction, de la réutilisation et du recyclage.

Depuis plus de deux décennies, Toyota aide les membres de son équipe et des communautés aux États-Unis et au Canada à recycler et à éliminer correctement les déchets ménagers. Durant les jours prévus pour la collecte des ordures dans certains sites Toyota, les membres de l’équipe et les résidents des collectivités environnantes sont invités à venir déposer des déchets électroniques, des appareils électroménagers, de la peinture et d’autres déchets domestiques difficiles à recycler ou éliminer. Des vêtements et des lunettes sont également collectés et redistribués aux personnes dans le besoin. Bien que les événements aient été annulés pendant une grande partie de l’année 2020 en raison de la pandémie de COVID-19 et du confinement imposé par l’État, le centre de R et D du Michigan et les usines d’assemblage de l’Indiana et de la province de l’Ontario ont recommencé à organiser les collectes à l’automne 2020 et au printemps 2021. Entre 1994 et 2021, nous avons aidé nos communautés et les membres de notre équipe à recycler, éliminer ou donner plus de 2,3 millions de livres de matériel. Nous continuerons à soutenir les efforts de recyclage dans nos communautés, et avons prévu d’autres événements pour l’automne 2021 et les années suivantes.